Hygiene en road trip australie

C’est une question essentielle lorsqu’on part en road trip pour plusieurs semaines ou plusieurs mois. Parce que oui, vivre dans une voiture et un van, c’est oublier la luxueuse salle de bain. Mais ça ne veut pas dire oublier l’hygiène. Il faudra oublier les douches qui durent des heures et les brushings… mais rien d’impossible.

Voici mon retour d’expérience après des mois sur les routes australiennes.

  • La douche

C’est surement la question qui préoccupent un bon nombre de Backpackers lorsqu’ils commencent leur road trip et la vie en van ou en 4×4.

Rassurez-vous, l’Australie possède un bon nombre de douches gratuites et payantes dans l’ensemble du pays. Pas besoin d’aller taper à la porte du voisin, tout se trouve en ligne. Un peu d’organisation et de recherches vous y mèneront facilement.

Comment trouver une douche chaude gratuite en Australie ?

Lors de mon road trip, j’ai fait en sorte de préférer les douches gratuites aux douches payantes, question d’économies. Lorsqu’on voyage sur ses économies, en ayant travaillé ou pas, chaque dollar compte. Encore faut-il les trouver ces douches gratuites. J’ai l’outil parfait pour vous !

Wikicamps, votre meilleur ami pendant votre road trip en Australie

Résultat de recherche d'images pour "logo wikicamps"

Si vous envisagez un road trip en Australie, cette application est un must-have pour vous organiser : trouver un point d’eau, des toilettes, une douche, des poubelles… tout ce dont vous aurez besoin, vous pourrez le trouver dans wikicamps. (une version existe également pour la Nouvelle-Zélande.)

L’application est payante (environ 7 euros il me semble), mais vraiment utile. Je ne regrette vraiment pas d’avoir investi dedans, au vu du nombre de fois dont je m’en suis servie. Je vous en reparlerai dans un prochain article sur mon itinéraire, mais sachez que Wikicamps fait également partie de mon quotidien pour planifier ma route / mon itinéraire.

Ne paniquez pas si au premier abord l’application vous paraît compliquée, c’est juste une question d’habitude. Après 6 mois d’utilisation quotidienne, j’ai parfaitement compris l’ensemble de ses fonctionnalités, alors si vous avez la moindre question, envoyez-moi un petit message, je serai ravie de vous aider.

Les 5 utilisations les plus fréquentes (selon moi) sur wikicamps

Campermate est une application alternative à Wikicamps et qui est gratuite.

Résultat de recherche d'images pour "logo campermate"

Vous y trouverez pratiquement les mêmes informations, à quelques campings près. Personnellement, j’ai trouvé que Wikicamps était beaucoup plus complète pour trouver des installations. J’ai donc beaucoup moins utilisé Campermate.

Il n’y a pas de douches, au secours ! Que faire ?

Parfois, il n’y aura aucune douche chaude gratuite aux alentours. Il vous faudra alors trouver des alternatives pour s’adapter à ce genre de situation.

  • Les douches froides 

Pendant l’été, une douche de plage peut suffire. On va dire qu’au départ cela nous paraît impossible mais on s’y fait rapidement. C’est toujours plus agréable que de rester avec une peau pleine de sel/sable et c’est comme tout, la première est la plus dure et au fil du temps on s’y habitue. 

  • La douche solaire

Une alternative que je n’ai pas testée mais dont j’ai beaucoup entendu parler est la douche solaire. Elle se compose d’un ballon d’eau, d’un tuyau d’arrosage et d’un pommeau. Son principe est de capter l’énergie solaire pour faire chauffer l’eau du réservoir.

Je pense que quitte à en acheter une, il vaut mieux prendre du matériel de qualité dans un magasin spécialisé car il suffit d’une fuite pour qu’elle soit inutilisable.

Toutefois si vous ne souhaitez « mettre le prix » dans une douche solaire, Kmart est le magasin de référence pour les backpackers qui souhaitent s’équiper. Matériel de camping, vêtements, décoration, vaisselle, vous trouverez de tout et pour pas cher. Pour ceux que ça intéresse, j’ai trouvé une douche solaire sur leur site internet pour un prix de 8,50$. 

Acheter sa douche solaire chez Kmart ici

Si vous l’avez testé où que vous prévoyez de le faire prochainement, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

  • Les lingettes bébé, pratiques mais très mauvaises pour l’environnement

Ce road trip étant mon premier, j’ai tout de suite adopté les lingettes bébé entre deux douches pour rester propre, mais malheureusement elles sont très mauvaises pour l’environnement. Il faut savoir que ces lingettes jetables, autrement dit à usage unique, sont impossible à recycler à cause de leur composition complexe. 

Le saviez-vous ?

Il existe de nombreux problèmes avec les lingettes de ce type partout dans le monde car beaucoup de personnes les jettent dans les toilettes. Il ne faut pas ignorer que contrairement au papier toilette qui se dissout dans l’eau, les lingettes bouchent les toilettes car elles ne se décomposent pas dans l’eau et provoquent donc des bouchons.

De ce fait, je vous propose ci-dessous des alternatives à leur utilisation.

  • Un gant et de l’eau savonneuse comme alternative aux lingettes bébé 

Après avoir pris conscience du gâchis qu’étaient les lingettes bébé, j’ai tout de suite cherché une alternative qui permette de faire une toilette entre deux douches. Une des alternatives à la lingette bébé serait le gant de toilette ou une lingette micro fibre. La deuxième version est peut-être plus adaptée en road-trip car elle sèche plus facilement.

J’ai cherché un gant de toilette dans plusieurs magasins australiens, sans succès. La seule chose que j’ai trouvé, ce sont des gants pour les gommages. Il existe encore une fois d’autres alternatives comme par exemple une petite serviette.

Serviette pour visage

En ce qui me concerne, je voyage avec ma lingette microfibre depuis plus d’un an et elle est intacte. Sa matière lui permet de sécher rapidement et il suffit de la laver avec un peu de savon ou en machine. C’est pour moi la meilleure alternative.

C’est ma maman qui me les fait donc je ne peux vous recommander un produit en particulier. Vous pouvez vous en procurer facilement sur internet ou chez Action pour moins de 5 euros.

Et les douches payantes alors, on en trouve où ?

Sachez que si vous le voulez vraiment, il y a des douches payantes relativement partout sur votre route. Dans les stations-services, dans les campings payants, dans les piscines, certaines fois proche des centre d’information. Là encore, elles sont indiquées dans les applications mobiles et c’est à vous de vous organiser pour planifier un arrêt douche sur la route. Elles vous coûteront généralement entre 2 et 5 dollars par personne.

Les cheveux : comment entretenir des cheveux longs / épais pendant un rond trip ?

Un élément important : les cheveux. Rouler dans la poussière, prendre le soleil, les baignades en mer ou en piscine, autant de situations qui abiment beaucoup les cheveux. Pour cette année de découverte, j’ai eu l’occasion de tester plusieurs techniques pour sauver ma chevelure de tous ces effets néfastes.

  • Les shampoings solides

J’ai fait un petit tour chez Lush avant mon départ pour constituer ma trousse de toilette et adopter une nouvelle routine cheveux spéciale voyage.

J’ai choisi le shampoing solide Soak & Float de chez Lush.
Soak and Float Shampoing Solide
Et l’après-shampoing Sugar Daddy-O à la texture crémeuse, adapté pour les cheveux blonds.

Mon avis sur le shampoing et l’après-shampoing solide de la marque Lush :

J’ai été plutôt satisfaite du shampoing bien qu’il rendait mes cheveux secs. J’ai les cheveux très épais et ils sont nombreux. Pour l’après-shampoing, je ne l’ai pas trouvé assez efficace sur « ma touffe » de cheveux.

Je sais qu’il existe d’autres marque de produits « solides » que j’aimerai bien essayer pour comparer (Pachamamai, Secrets de Provence, Lamazuna). N’étant pas entièrement satisfaite des produits testés, je suis repassée à un shampoing classique liquide. J’avais réellement l’impression de fragiliser mes cheveux.

Mes cheveux ont évidemment un peu souffert avec le shampoing solide qui les rendaient rêches et cassants. J’ai opté pour un après-shampoing classique qui a un effet apaisant et les rend très facile à démêler. Le fait d’appliquer une noix d’huile après le shampoing ou sur cheveux secs est également une très bonne routine à adopter pour garder ses cheveux en bonne santé. Depuis que j’ai changé mes habitudes, même en plein road trip, je vois la différence. Ils sont forts, brillants et doux au toucher. 

  • Les cheveux colorés en voyage

Pour entretenir mon blond en voyage, mon produit chouchou est définitivement le masque Kérastase Ultra-Violet. Premièrement, j’adore la texture et l’odeur de ce masque. Deuxièmement, il m’a permis de garder la lumière de mon balayage pendant tout le road trip. Je ne l’utilisais pas souvent et le laissait poser moins de 5 minutes. Je le recommande vraiment. On trouve également cette marque en Australie (et il m’a couté moins cher que chez mon coiffeur français).

Son point faible est la taille de packaging, je ne pense pas que ce soit un produit adapté pour emporter dans votre sac à dos ! Il sera parfait dans ma salle de bain à mon retour. Par ailleurs, le temps de douche est relativement court en road trip : à peine le temps de se savonner et de faire un shampoing et un après-shampoing qu’il faut libérer la place pour le suivant. En revanche, si vous avez des installations qui vous le permettent et que vous pouvez prendre votre temps, tout est possible.

  • Le shampoing sec, mais pas que !

Le shampoing sec est adopté par un bon nombre d’entre nous. En voyage, il permet de gagner quelques jours jusqu’au prochain shampoing. Pour ma part, j’ai acheté un shampoing sec en début de voyage mais je ne m’en suis quasiment pas servie. 

Je vous livre quelques techniques pour camoufler des cheveux sales et éviter de vous sentir mal jusqu’au prochain shampoing.

1- Porter un bandeau

2- Porter un chapeau 

3- Faire une tresse

Quoi qu’il en soit, je souhaite vous rassurer sur le fait qu’il il est tout à fait possible de garder une routine cheveux correcte en road trip. Même dans un pays où vos cheveux seront mis à rude épreuve, comme l’Australie.

Le maquillage

Un autre signe extérieur de bien-être, le maquillage. Je suis la première à porter du maquillage dans ma vie quotidienne française. Pourtant, j’ai arrêté d’en porter depuis que j’ai commencé mon road trip.

Vous comprendrez bien que j’ai vite oublié ma routine make-up en voyageant dans ces conditions. Tout d’abord, je gagne du temps le matin, je peux rester au lit plus longtemps et ensuite je n’ai tout simplement pas de miroir pour m’appliquer du maquillage. D’ailleurs, je pense que le fait de ne pas avoir de miroir m’a permis plus facilement de m’accepter au naturel. Mes imperfections sont toujours là, mais j’ai appris à vivre avec, sans les cacher.

Si pendant le road trip j’ai dit au revoir à ma poudre pour le teint, à mon eye-liner et à mes fards à paupières, j’ai toujours un mascara et un rouge à lèvres dans ma trousse de toilette. Je ne m’en sers que rarement lorsqu’on sort ou pour un événement particulier.

  • Au revoir le maquillage, pas l’hygiène visage

Si j’ai abandonné le maquillage, je n’ai pas pour autant mis de côté ma routine d’hygiène visage. Je nettoie ma peau tous les matins à l’aide d’une crème lavante visage et j’applique une crème pour le visage par la suite. C’est un moment indispensable pour moi afin de me préparer avant de commencer la journée.

  • Le soleil, ennemi numéro 1 australien 

Le premier ennemi de votre peau en Australie est appelé « soleil ». Eh oui il ne faut pas l’oublier, les Australiens vivent sous un trou de la couche d’ozone.

C’est d’ailleurs l’un des pays qui présente le plus haut taux de cancer de la peau au monde. 

Il est donc primordial de protéger sa peau avec une crème solaire adaptée dès les premiers rayons du soleil. Pendant mon voyage j’ai utilisé une crème avec un indice 50. Aujourd’hui plusieurs marques proposent désormais des crèmes solaires respectueuses pour l’environnement marin. Pour mon prochain voyage, je ferai attention à choisir une crème solaire éco-responsable qui protège les océans.

Bien entendu, il est important de ne pas s’exposer au soleil pendant les heures les plus chaudes (entre 12h 16h) et de renouveler l’application de la crème solaire très régulièrement.

En plus d’une protection solaire, n’oubliez pas de glisser dans votre sac à dos un chapeau ou une casquette ainsi qu’une paire de lunettes de soleil. Enfin, je vous encourage à porter un t-shirt UV. Le soleil tape fort, ce sera indispensable par exemple pour la pratique d’activités nautiques telles que le paddle ou le surf.

En cas de coup de soleil

L’aloe vera est une plante réputée pour ses nombreux bienfaits sur la santé. Elle est, entre autre, un remède efficace contre les coups de soleil. Appliqué directement sur la zone brulée, le gel soulage rapidement la sensation d’inflammation sur la peau.

Direction la pharmacie ou parapharmacie pour s’en procurer. Pour une meilleure efficacité, il faut privilégier les crèmes ou gels à 95% d’aloe vera pur.

J’ai utilisé l’aloe vera également pour hydrater mon visage et mon corps pendant ce voyage. C’est selon moi un indispensable à avoir dans votre trousse de toilette.

Je peux vous recommander comme magasin d’aller chez Chemist Wharehouse pour trouver des cosmétiques, produits de parapharmacie en réduction toute l’année.

Voici le gel que j’utilisais en Australie.

Plunkett Aloe Vera Gel 75g

Bien hydrater sa peau 

Notre peau a besoin d’hydratation. En voyage, vous passerez la majorité de votre temps dehors et serez confronté aux agressions extérieures, à une eau calcaire, au soleil et aux changements climatiques. Une crème pour le corps est selon moi aussi indispensable qu’une crème visage. 

Pendant mon année en Australie j’ai découvert la marque Australienne « Sukin », qui commercialise des produits naturels et à petits prix. Si vous partez en Australie, je ne peux que vous recommander d’acheter cette marque pour votre hygiène, j’en suis ravie !

Vous pourrez trouver cette marque dans la plupart des pharmacies et parapharmacie et aussi dans l’enseigne Chemist Wharehouse, citée précédemment.

Sukin est une marque Australienne qui prends à coeur les problématiques liées à l’environnement.  Ces produits sont naturels, non testés sur les animaux et à petit prix. Pendant mon année, j’ai principalement utiliser la crème lavante et la crème hydratante lavage. Sachez que la marque possède une large gamme de produits pour toutes les peaux.

Sukin Cream Cleanser Pump 125ml

Toujours dans la gamme de Sukin, j’hydrate le plus souvent possible mon corps avec une crème adaptée. Je regrette d’avoir choisi le format 500ML. En effet, la bouteille est lourde et encombrante lorsqu’on voyage en sac à dos. Je pense qu’il faut privilégier les produits avec une contenance de 125 ML pour voyager léger.

Le lavage des dents fait également partie des indispensables. Comment l’oublier ? Quelques gouttes d’eau, une brosse à dents en bambou et un dentifrice, c’est ce qui suffit. Alors oui, votre salle de bain sera aussi bien le camping, que la rue, qu’un bout de parking…. et c’est juste une question d’adaptation.

J’ai acheté la mienne dans une boutique Australienne. Vous pourrez vous procurer une brosse à dents en bambou sur internet comme par exemple sur la boutiquezérodéchets.com

Le déodorant

J’ai acheté un déodorant solide de chez Lush. Très agréable à l’utilisation, une odeur naturelle, exactement ce que je recherchais. Là où j’ai été déçue c’est qu’il était très gras lorsqu’il a fait chaud et le pochoir dans lequel il était rangé l’était aussi. Si vous le rangez dans une boite ou un bocal, aucun problème !

Lien vers mon déodorant solide Lush :

Les règles

Avoir ses règles en road trip, est-ce difficile à gérer ?

Cohabiter avec des personnes qu’on ne connaît pas vraiment et s’installer dans une nouvelle maison sur roues pour une durée plus ou moins longue n’est pas toujours facile à gérer. Il faut déjà un temps d’adaptation pour être à l’aise avec la personne, encore plus lorsqu’on entre « chez lui/elle « Alors imaginez-vous parler de règles avec vos compagnons de voyage.

  • Arrêts fréquents aux toilettes

Sachez qu’en Australie, il y a des toilettes un peu partout et c’est super. Il n’y en a pas toujours sur les campings gratuits et dans ce cas, nous nous arrêtions aux toilettes avant la nuit et le lendemain matin. Wikicamps est là pour vous aider à en trouver. Dans ces cas-là, il faut savoir qu’avoir un paquet de lingettes peut vous sauver la vie ! 

  • Communiquer avec ses compagnons de voyage

Sinon, le mieux c’est d’en parler. J’ai expliqué à mon travelmate pourquoi j’avais besoin d’aller au supermarché et il n’y a aucune honte à ça. Pareil pour une douche, si vous en avez besoin, exprimez-vous. Tout le monde est compréhensif face aux règles.

L’épilation en voyage

Un autre sujet qui nous concernent toutes lorsqu’on passe sa vie sur les routes. Pas toujours évident de s’épiler lorsqu’on voyage en groupe ou avec des personnes que l’on connaît depuis peu. Chacun sa technique évidemment et à vous de voir ce qui vous conviendra le mieux. 

J’ai commencé mon voyage en m’épilant à la cire et ce n’était franchement pas très pratique. En auberges, les douches ne sont pas privées/fermées la plus part du temps et idem pour les toilettes. En road trip, chacun prend une douche rapide et on repart sur les routes. Finalement lorsque j’y repense, on passe tout notre temps en communauté avec le groupe et on ne se retrouve quasiment jamais « seul ».

Résultat je suis passée à l’épilateur électrique et ça a été révolutionnaire. L’inconvénient de mon épilateur est que je ne peux pas l’utiliser sans le brancher sur secteur. Et lorsqu’on utilise des douches publiques gratuites, il était difficile de trouver des prises pour le brancher.

La bonne option serait alors les épilateurs qui se chargent et qui s’utilisent de façon autonome. Certains s’utilisent aussi directement sous la douche. 

Utiliser un rasoir peut également être une option lorsque la taille de la salle de bain est considérablement réduite. Mais il ne faut pas oublier que les repousses seront plus fréquentes et que les rasoirs sont des produits jetables avec un impact sur l’environnement. 

La trousse de toilette : mes indispensables voyage 

Je vous propose ci-dessous le contenu de ma trousse de toilette, composé de mes indispensables voyage. Pas la peine de bourrer votre trousse de produits « on ne sait jamais » qui ne vous serviront pas. De plus, l’Australie est un pays développé, vous n’aurez aucun mal à trouver un produit qu’il vous manque.

Une dernière question..

Comment as-tu vécu cette année loin du confort que procure une salle de bain classique ?

Pour être honnête, beaucoup mieux que je le pensais. Mes parents étaient les premiers étonnés de ce changement !

Le tout premier soir de road trip en cohabitation avec mes nouveaux compagnons de voyage, je dois avouer que je ne m’attendais pas à ne pas avoir de douche. C’est là qu’on m’a présenté les lingettes bébés.

En moyenne, nous avons essayé de trouver une douche tous les 4 jours maximum. 

Je me suis très vite adaptée à ce mode de vie. Alors oui il faut faire certains sacrifices au niveau du confort, mais ce n’est rien comparé à la liberté de se réveiller et de s’endormir à deux endroits différents dans la même journée.

Cette année en Australie m’a fait prendre conscience des quantités d’eau que l’on gaspille, en laissant le robinet d’eau ouvert quand on se brosse les dents, en laissant couler l’eau pendant qu’on fait son shampoing… l’eau est une ressource à protéger. J’ai voyagé dans le centre de l’Australie et dans certaines régions en pénurie d’eau, il faut payer pour avoir de l’eau potable. A mon retour j’aurai certaines habitudes à changer, surtout sur la durée des douches !

Et pour la suite ?

  • Vers un retour au naturel et au minimalisme

En vivant de cette façon, on apprend facilement et rapidement à vivre avec moins de choses. Il se peut qu’on en ait rapidement marre de s’habiller tout le temps pareil mais il y a des solutions à ça, cela fera l’objet d’un prochain article. 

Je me suis habituée à vivre sans maquillage, sans miroir et j’espère continuer dans cette lancée à mon retour.

Dès mon retour, j’aimerai consommer différemment et tendre vers une attitude « zéro déchet » dans ma salle de bain. Cette tendance consiste à réduire ses déchets dans tous types d’environnements, au bureau, à la maison, dans la salle de bain.

Je suis consciente que c’est tout un changement et un mode de vie éco-responsable à adopter mais c’est pour une bonne cause. Cela ne se fera pas en une journée, mais j’espère aller plus loin dans cette démarche.

A court terme, j’aimerai réaliser ma lessive maison, mais également mes shampoing, crèmes pour le corps et le visage et dentifrice.

La vie en road trip est très simple et c’est ce qui est appréciable. Si vous trouvez votre équilibre, votre voyage sera déjà réussi. 

Pour finir, je dirai que cette année de voyage m’a donné un nouveau regard sur le monde. Je suis désormais convaincue que vivre avec peu, c’est vivre mieux. 

En plus d’une prise de conscience, j’ai maintenant réellement envie de m’engager pour consommer durablement. 

Je vous en reparle rapidement.

J’espère que cet article vous aura plu.

Avez-vous eu les mêmes constat en voyageant loin de votre maison ? Avez-vous changé vos habitudes ?

Aventureusement,

Aude

7 commentaires sur “Hygiène et environnement en road trip”

  1. Un article qui me rappelle beaucoup de souvenirs de mes six mois en Australie ! Je dormais aussi dans ma voiture. J’ai adoré cette vie, cette simplicité, cette liberté aussi… Et je suis 100% d’accord sur le fait qu’on apprend très facilement à vivre avec moins de choses !

    1. Merci pour ton commentaire Florence, j’imagine qu’on à relativement vécu la même expérience. Finalement la simplicité apporte beaucoup de bonheur dans nos vies ! 🙂

  2. Retour de ping : Partir seule en Australie : les étapes à suivre | Adventures fill my soul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *